REHAU lance une étude sur le marché des cuisines

Le choix d’une cuisine est toujours une étape compliquée et c’est pour cette raison que REHAU réalise une étude afin de disposer d’une vue globale du marché des cuisines dans les magasins spécialisés. Et le plus souvent, c’est la qualité des meubles qui est toujours recherchée par les futurs acquéreurs, devant le prix ou même le design. Cette qualité est perçue à l’aide des textures utilisées pour les revêtements de surface et ces textures jouent un rôle très important. C’est pour cette raison que la marque REHAU a choisi de faire réaliser cette étude par mi+ Consulting auprès de 273 magasins de cuisines en Allemagne permet de disposer d’une vue globale du marché.

La bande de chant comme argument de vente

« L’enquête confirme notre impression que les détails jouent un rôle croissant lors de l’achat d’une cuisine », nous dit Matthias Haasler, responsable Product Management Surface en charge de la gamme de chants chez REHAU. « Notre enquête remet fortement en question le rôle prépondérant du prix dans l’achat d’une cuisine. Les consommateurs cherchent davantage : ils cherchent la qualité et le design. » L’enquête ne demandait pas seulement aux personnes interrogées de donner leur avis personnel mais aussi d’évaluer le comportement de leurs clients. Lors de la vente, les personnes interrogées ont estimé que la qualité des meubles est le critère le plus important lors de l’achat d’une cuisine.

 

Découvrir les résultats de l’enquête :Enquete-rehau-cuisine

Les 3 principaux critères dans l’ordre de décision pour le choix d’une nouvelle cuisine:
1) Qualité
2) Design
3) Prix

La finition des chants en elle-même est abordée dans 88% des actes de ventes. Associé aux textures des façades, cet aspect est considéré important par 83% des personnes interrogées.

Près de 1 personne interrogée sur 2 recommande des bandes de chant avec plaquage sans joint alors que seulement 1 sur 10 conseillerait des bandes de chant utilisant un plaquage traditionnel.

Et pour la peinture de la cuisine, les peintures anti-odeurs permettent de protéger tout l’habitat.

 

Terminologie : Chant laser contre chant sans joint

« L’enquête est précieuse pour notre communication avec le commerce et l’industrie », explique Matthias Haasler. « Il est par exemple apparu évident que la terminologie n’est pas encore uniformément utilisée. » Tandis que le chant laser est connu de presque tous les spécialistes en cuisine, le terme « sans joint » doit encore se faire connaître. « Nous considérons le terme « sans joint » comme le terme le plus précis », indique Matthias Haasler. « Il décrit l’effet de ce type d’application de bande de chant ; le chant devient pour ainsi dire invisible, le meuble semble être d’un seul tenant. Le terme laser désigne uniquement une technologie qui permet d’obtenir cet effet. »

 

En savoir plus sur la marque REHAU

 

REHAU est riche de plus de 40 ans d’expérience dans le domaine des décors. Sa gamme de bandes de chant RAUKANTEX répond à toutes les exigences en termes de design et de techniques de pose de chants. La bande de chant pour le placage sans joint RAUKANTEX pro est la solution optimale de la gamme. Grâce à sa couche fonctionnelle polymère, elle offre la solution durable et sans joint visible sans faire de compromis. Le chant se pose par une technique laser, Hot-Air (air chaud pulsé) ou NIR (infrarouge proche) et offre un aspect monobloc laissant complètement disparaître le joint comme si le panneau et le chant n’étaient qu’une seule et même pièce.
Au-delà de l’aspect esthétique, cette solution offre en plus un avantage qualitatif : empêchant la saleté de se déposer dans le joint, le chant sans joint est durablement hygiénique.
La résistance à la chaleur et à l’humidité a également été éprouvée par de nombreux tests effectués en interne ainsi que par des organismes indépendants.

L’enquête a été menée pour le compte de REHAU par la société mi+ Consulting, un spécialiste renommé des études de marché. 273 magasins spécialisés dans la vente de cuisines sur le marché Allemand ont été interrogés. Dans 57% des cas le gérant ou le propriétaire en personne a répondu aux questions. Pour les autres, les employés et vendeurs ont été interviewés par téléphone.
L’enquête s’est déroulée en mars 2017.